Rechercher
  • Cook-e

4 conseils de communication pratique en période COVID



Un nouveau rapport à la consommation


La COVID a bouleversé le rapport du consommateur à la restauration à deux niveaux.


D’une part, la désignation par le gouvernement de la restauration à table comme haut lieu de contamination et l’inscription subséquente du secteur au sommet de la liste noire des activités à proscrire ont été perçues par beaucoup comme une “bouc-émissarisation” du secteur. De nombreux restaurateurs ont cosigné des pétitions ou publié des articles consternés pour décrire, qui la détresse financière du secteur, qui l’acharnement perçu comme injuste du gouvernement, qui enfin l’arbitraire de certaines décisions et l’absurdité kafkaïenne des processus de distribution d’aides financières.

Il s'est ensuivi, dans les communautés de grands amateurs de restaurants et autres foodies, une certaine empathie pour la détresse des restaurateurs et une volonté de solidarité.


D’autre part, un glissement de la perception des consommateurs à l’égard de leur propre attitude de consommation s’est opéré. Autrefois lieu de détente, de convivialité et de mondanité, la restauration pendant la période COVID est devenue un réconfort solitaire à vocation thérapeutique. La consommation se fait seul ou avec les quelques proches du foyer, par le truchement de la livraison ou en emportant des plats. Les bons plats des restaurateurs réchauffent les cœurs en cet hiver que nous vivons cloitrés et nous aident à guérir de notre solitude, comme une réminiscence nostalgique de l’époque des grandes tablées conviviales.


Si la consommation a changé, comment le restaurateur peut-il adapter sa communication à ces évolutions du marché ? Quelques conseils.



1 - Offrez du réconfort



Il est assez probable que le client mange son plat seul, chez lui, après une journée passée seul, chez lui, à télétravailler. S’il vient acheter un plat chez vous plutôt qu’au supermarché, c’est sans doute pour avoir un peu de baume au cœur.

  • Écrivez un petit mot manuscrit dans les sacs que vous remettez à votre client. Par la même occasion, cela pourrait vous aider à fidéliser certains clients.

  • Offrez une sucrerie, un cookie, un petit quelque chose qui ravisse et surprenne vos clients

  • Soyez généreux au niveau des portions : on mange plus pendant le confinement (les Français ont gagné plus de deux kilos en moyenne pendant le premier confinement), et en hiver, l’heure n’est pas au régime. Les clients se souviendront de votre restaurant comme un endroit ou un plat suffit pour être bien rempli.


2 - Soyez créatifs, interactifs et digitaux


Les Français passent plus de temps sur les réseaux sociaux et leurs smartphones. Soyez créatifs et digitaux pour les atteindre à domicile.

  • Proposez des idées de recettes, des tutoriels, ou partagez les vôtres sur les réseaux sociaux ; les clients ont du temps pour cuisiner.

  • Si vous le pouvez, vendez certains de vos ingrédients ou certaines de vos préparations en plus de vos plats, à l’image de Pierre Sang, chef coréen à succès à Paris qui vend séparément la délicieuse sauce de Ssamjang maison qui agrémente ses bibimbaps. De nombreux restaurateurs se mettent à l’épicerie fine.

  • Ciblez des clients seuls, des couples ou des familles dans vos communications ; pas des groupes d’amis. “Un plat familial”, “À partager en famille”, “Idéal pour les couples”, etc.

  • Plus que jamais, communiquez sur les réseaux : sur vos nouveaux plats, vos horaires d’ouvertures, votre offre à emporter en direct si elle existe, les consommateurs sont en ligne !

3 - Croyez en la solidarité


On l’a vu, les consommateurs sont de plus en plus solidaires des restaurateurs de leur quartier. N’hésitez pas à faire appel à l’empathie de vos prospects quand vous communiquez.


Voici quelques idées de slogans (à adapter à votre menu et à votre cible) :

“Faites vous plaisir en sauvant des emplois”

“Mangez un hamburger, sauvez un restaurateur”

"Goûtez notre poulet braisé pour redresser le PIB”

etc.


4 - Le retour en force de la vitrine



Puisque votre espace intérieur est essentiellement inutilisé, réagencez-le pour exploiter au maximum le potentiel de vos vitrines. Sans aller jusqu’à recréer les vitrines animées des Grands Magasins du boulevard Haussmann, voici quelques idées.

  • Mettez des luminaires ou guirlandes juste derrière les vitres pour attirer l’attention du consommateur de loin et pour bien signaler que vous êtes ouvert

  • Si vous vendez de l’épicerie fine ou des alcools, mettez-les bien en évidence juste derrière les vitres

  • Un écriteau “Ouvert, plats à emporter” est un must

  • Votre menu doit être facilement visible de l’extérieur

  • Si vous en avez la possibilité, mettez des tables avec des plats à emporter dehors, devant votre restaurant ; rien de mieux que de permettre au client de voir directement les plats.

Bon courage en cette fin d'année difficile, et puisse 2021 nous être plus bienveillante !

10 vues0 commentaire